Accueil > Sources > Marcenay-Bourgogne > Plans d’archives

Plans d’archives

Plan général de l'étang de Marcenay et ses abords avec le site du Haut Fourneau en 1827. Ce plan est manifestement dérivé du cadastre Napoléon des deux communes mitoyennes de Marcenay et Larrey, entre lesquelles l'étang est partagé. Ce plan a été déposé à l'appui de la demande en autorisation d'une installation à vapeur, qui a été présentée au préfet de la Côte d'Or en 1847 par l'exploitant du haut fourneau de Marcenay, Gustave Mauris (sur d'autres documents orthographié L'ensemble du plan dont on a ici un extrait est annexé avec le descriptif correspondant à l'avenant de 1761 au bail de 1755. Il prévoit l'installation d'une fenderie en contrebas de la digue du grand étang sur l'autre rive du canal de la soufflerie du fourneau. Il montre donc deux canaux parrallèles de chaque côté du bâtiment de la fenderie, les dimensions de l'ensemble figurent sur le descriptif. 

Cependant, on peut se demander en ce qui concerne les mécanismes s'il s'agit d'un schéma général ou d'un plan répondant à des caractéristiques précises du site. La figuration de ces éléments manque de précision. 

Par exemple, les roues hydrauliques ne sont pratiquement pas représentées d'une manière différente des roues d'engrenage. Le texte lui-même laisse la possibilité au constructeur d'employer des roues en-dessous qui sont les plus habituellement utilisées pour une fenderie aussi bien que des roues en-dessus, il est vrai mieux adaptées à un site sur étang. 

Le graphisme donne une forte impression d'archaïsme pour un dessin technique de la seconde moitié du XVIIIème siècle. On est très loin de la représentation des installations de forge donnée cinq ans plus tôt sur les planches de l'Encyclopédie. Un tel dessin fait plutôt penser à des représentations du XVème ou du XVIème siècle. Il y a donc un aspect très approximatif de cette figuration qui pourrait même passer pour fantaisiste si le descriptif écrit ne donnait quant à lui des indications nettement plus précises. De sorte que ce plan n'a peut-être qu'une valeur symbolique et ne paraît pas correspondre à un document établi sur le terrain.

Sur cet extrait, sont figurées les deux cages des espatards à gauche et des taillans à droite. Dans la partie gauche figure le plan de la forge maréchale représentée en perspective cavalière. On discerne deux silhouettes d'ouvriers faisant passer les barres aux espatards et aux taillans. Le site du Haut Fourneau se trouve en bordure du lac de Marcenay à environ 600 mètres du village. Il lui est relié par le chemin rural dit
Partenaires scientifiques :
Partenaires industriels :

© ANR Usines 3D | Contact | Edition et développement | Mentions légales | Plan du site

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0