Accueil > Projets > Industrie sidérurgique > Marcenay - Bourgogne > Marcenay - Bourgogne

Marcenay - Bourgogne

Le haut fourneau au bois de Marcenay

A 220 kms au sud-est de Paris, à 100 kms au nord de Dijon, se trouve sur la commune de Marcenay (Côte-d’Or), près de Châtillon-sur-Seine, l’un des rares vestiges de hauts fourneaux du XVIIIe siècle conservés en France. Cette usine de type protoindustriel a été construite en 1742 pour le compte de Louis Joseph de BOURBON, prince de CONDE, pour consolider les revenus de l’hôpital de Chantilly, fondation charitable créée par son père. Elle est accolée à la chaussée du lac de Marcenay-Larrey, plus vaste plan d’eau artificiel (220 ha) du Châtillonnais, dont les eaux ont actionné la roue hydraulique de sa soufflerie jusqu’au montage d’une machine à vapeur en 1847. De cet établissement, resté en activité un peu plus d’un siècle jusqu’en 1866, il subsiste aujourd’hui deux bâtiments caractéristiques, la tour du haut fourneau, en forme de tronc de pyramide avec ses deux grandes embrasures voûtées en plein cintre, et la halle à charbon, analogue à une vaste grange à usage agricole. Ces deux éléments bâtis ont fait l’objet d’une restauration de 1982 à 1992, à l’initiative du syndicat intercommunal propriétaire du site, et avec l’aide du Département de la Côte-d’Or, de la Région Bourgogne et de l’État.

Ces deux vestiges ne procurent cependant qu’une image incomplète du site tel qu’il était à l’époque de son activité, où il comprenait d’autres bâtiments de production, des logements d’ouvriers et des installations de lavage du minerai. La configuration générale des lieux ancienne et actuelle l’a fait retenir pour une première expérience de modélisation en 3 D, qui permet de le restituer complètement dans la cohérence et la fonctionnalité historiques de son organisation. Le premier état réalisé ici correspond aux années 1820-1830, avant les importants remaniements de sa dernière phase d’évolution. L’objectif est de restituer à terme les différents états successifs du site, de sa création à la cessation de son fonctionnement.

Vue d’une forge du XVIIIe siècle, Encyclopédie d’Alembert et Diderot :

JPEG - 98.9 ko

En savoir plus :

PDF - 799.3 ko


Partenaires scientifiques :
Partenaires industriels :

© ANR Usines 3D | Contact | Edition et développement | Mentions légales | Plan du site

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0