Accueil > Projets > Usines automobiles > Clément-Bayard - Citroën - Levallois-Perret > Clément-Bayard - Citroën - Levallois-Perret

Clément-Bayard - Citroën - Levallois-Perret

JPEG - 60.3 ko

Édifiée en 1898 pour l’industriel Gustave Adolphe Clément, dit Clément-Bayard (1855-1928), l’usine de Levallois-Perret compte parmi les toutes premières usines de construction automobile du monde conçues et bâties en tant que telle.

Portrait de Gustave Adolphe Clément signé de Gabriel Ferrier (collection de la famille Clément-Bayard, au Bois d’Aucourt).

Donnant sur le quai Michelet qui longe la Seine, un grand bâtiment de bureaux est flanqué d’une salle des machines et une salle des générateurs. Derrière, un grand atelier de plain pied (10 000 m2) est entouré d’une voie intérieure servant de piste d’essai. Produisant d’abord vélocipèdes et motocycles, ensuite des tricycles et quadricycles à pétrole, l’usine commence à sortir des voitures automobiles en 1900. Venant à couvrir un quadrilatère de 23 000m2, les ateliers emploient 1 200 ouvriers vers 1905. Suivant les passions de Clément-Bayard, l’usine participe également à la construction de petits avions (La Demoiselle créée par Santos-Dumont) et de dirigeables.

JPEG - 68.4 ko

Usine de construction Clément-Bayard, façade principale sur le quai Michelet : entrée des ateliers. Carte postale envoyée en 1922, éditée par L.Turlin phot.edit.

En 1922, Clément cède l’ensemble au nouveau venu dans l’industrie automobile, André Citroën, déjà à l’étroit dans sa première usine de Javel. Avec Issy-les-Moulineaux, Saint-Ouen et Clichy, Levallois fait partie d’un chapelet d’usines en banlieue ouest approvisionnant les chaînes de Javel en pièces brutes ou semi-manufacturées.

JPEG - 80.2 ko

À partir de 1948, l’usine Citroën de Levallois devient usine terminale consacrée au montage des 2CV. Cette production prend fin en février 1988 et l’usine est démolie aussitôt, son emplacement occupé de nos jours par des immeubles de logement.

 2CV sur la piste 1, 1986.

Dans le cadre du projet Usines 3D, nous avons cherché à restituer l’évolution des emprises de cette usine entre sa construction en 1898 et sa démolition en 1988, deux étapes montrant les façades et toitures des différents bâtiments. Une attention particulière a pu être portée sur l’aménagement intérieur de deux bâtiments : le grand atelier C et la salle des machines (bâtiment K). Cette salle, avec ses générateurs d’électricité, que l’industriel faisait volontiers visiter comme manifestation de la modernité technique de son entreprise, présente une architecture particulièrement soignée.

JPEG - 62.9 ko

Vue de la salle des machines dans les années 1920 (bâtiment K)

La recherche documentaire sur l’usine Clément-Bayard a reçu l’appui de la Direction Générale des Patrimoines au Ministère de la Culture et de la Communication (département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique) ainsi que du Service Patrimoines et Inventaire de la région Ile-de-France.

Partenaires scientifiques :
Partenaires industriels :

© ANR Usines 3D | Contact | Edition et développement | Mentions légales | Plan du site

SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0